Pomme

Croque le vert vermeil
Sous le couvert duquel
Se cache, se blottit et s’assoupit le ver.
Croque. Encore, croque.
La sève du fruit coule,
Avale ses mots silencieux,
Effluves et pensées de sa vie arrêtée.
Croque. Croque la pomme
qui, morte, te nourrit.
Sotte, tu es. Tu es deux fois.
Toi et la pomme.