Regard

Dans le cadre de l’expo Femmes de chez nous [Trois-Ponts, mars 2015]
Photographie: Laurie Vanderveck

Elle vit sa vie à contretemps
Sur un poster en noir et blanc.
Prisonnier du gris, son visage
Regarde le plat paysage
Sous un maquillage en demi-teinte.
Corps à cœur,
Illusion d’être
Et ne pas être
Seul en cage.
Le tissu la garde en otage :
Ne font qu’un peau et ornements.
Mais le corps se complaît en cage,
Accroché au cintre éclatant,
Ne voit le grillage de l’étreinte.