Bibliographie

La sucette à l’orange

Sortie février 2014

Les yeux fixés sur les roues de la charrette qui s’éloigne toujours davantage, elle sent ses pieds nus sur les cailloux lui brûler la peau. Elle mord la lèvre, histoire d’avoir mal ailleurs. La charrette ralentit un peu et bifurque à droite. Le visage rougi par l’effort, elle entend le bruit de ses propres pas qui s’étouffe et pose les poings sur ses cuisses. Les pieds ancrés au sol, elle ferme les yeux sur la route vide de charrettes et son souffle retrouve une certaine régularité. Emma serre les deux bâtonnets en bois dans sa main. Un pour lui, un pour elle. Elle préfère celui à l’orange.

Extraits

Mil et lait caillé

Sortie février 2011

Chaque vie
est une oeuvre d’art.
Chaque homme
est un trésor.
Chaque sourire
est une pincée d’amour.
Chaque mot
est un cadeau.
Chaque pas
est un lien vers l’Autre…
Extrait


Trois-Ponts, Une région,
Trois rivières, Un siècle de vie

Sortie mai 2008

Cet ouvrage a été co-écrit avec Robert Fafchamps à l’occasion du 100ème anniversaire des Pêcheurs Réunis.

Sous-titré

Sortie septembre 2007

Poème,
Les lettres se mélangent
Sur leur perchoir,
Se distinguent du brouillard.
Poème,
Le stylo glisse sur la feuille.
Poème,
Caresse des mots
Sur la page du cahier.
Poème,
Mirage dans le désert
Quand la vie nous éblouit,
Peu à peu, nous aveugle

Extrait

Une larme pour mon père

Sortie printemps 2007

Entre la vie et la mort, l’alcool et les coups, une fille et la solitude, un clochard et le noir, entre hier et aujourd’hui, un garçon se débat, se raccroche à tout ce qui lui tend la main.

Mais dans un monde d’horreur, qui vous sourit encore? Qui vous réveille quand plus rien ne va? Qui vous extirpe de la torpeur? Qui? Quoi?

Certainement pas une guerre qui vous enveloppe d’un voile noir, opaque, vous ôtant à jamais votre père. Certainement pas des copains qui vous laissent de côté quand vous ne convenez plus. Certainement pas une mère qui vous abandonne pour l’euphorie de la drogue. Non, seulement six balles qui viennent cribler un corps déjà mort de l’intérieur.

Extrait